La Carapa Procera


   déc 02

Diabète

L’Anacardium occidentale (anacardier ou pommier cajou) est utilisé principalement pour ses vertus hypoglycémiantes. Les décoctions ou macérations de feuilles et d’écorces permettent en effet de diminuer la glycémie chez les diabétiques. Cette propriété a été confirmée par les scientifiques.
Faire bouillir dans un litre d’eau
80 grammes de feuilles (ou d’écorces) pendant quinze minutes. Filtrer après refroidissement et boire dans la journée.

L’Irvingia gabonensis (manguier sauvage) possède un fruit à pulpe charnue et à noyau dur renfermant une graine unique, très oléagineuse. Les femmes africaines utilisent ces amandes pour préparer le pain d’Odika. Les scientifiques ont démontré que le mucilage de ces graines donné à raison de 4 grammes par jour pendant quatre semaines chez les diabétiques de type II provoque la diminution des lipides, des triglycérides, du cholestérol et surtout du glucose sanguin. Ce qui confirme l’utilisation traditionnelle.
Prendre plusieurs pincées de graines en poudre par jour.

Le Catharanthus roseus (pervenche de Madagascar) a toujours été utilisé par les tradipraticiens malgaches comme hypoglycémiant. Ces usages traditionnels ont été scientifiquement vérifiés : ce sont les alcaloïdes indoliques qui sont responsables de l’activité anti-diabétique.
Faire une décoction de 30 grammes de feuilles de pervenche dans un litre d’eau. Boire dans la journée.

Google
Google Maps
WikipediA
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam