La Carapa Procera


   déc 05

L’acné

Elle commence aux alentours de la puberté, souvent elle en est même le premier signe, car c’est une affection hormono-dépendante sous le contrôle des hormones mâles (androgènes). Ensuite, elle peut se poursuivre à l’âge à adulte, et plus particulièrement chez les femmes dans les périodes de changements hormonaux (cycles menstruels, grossesse, ménopause…)

1-      Pourquoi, les ennuis commencent à la puberté ?

La puberté est une période de changement hormonal. Or le follicule pilo-sébacé, unité constituée par le poil et la glande sébacée et où se situe le point de départ de l‘acné, contient des récepteurs qui sont d’une sensibilité variable aux androgènes, circulant dans le sang.

2-      Que se passe-t-il exactement ?

L’acné survient quand la glande sébacée produit trop de sébum et qu’en même temps l’orifice du follicule pilosébacé se ferme, par anomalie de l’élimination des cellules qui constituent sa paroi (kératinocytes). Les acides gras contenus dans le sébum associé à une bactérie présente dans le follicule (Propionibacterium acnes) entraînent ensuite l’inflammation du follicule. Il en résulte, lors de la fermeture de l’orifice du canal, une lésion appelée comédon (point noir ou point blanc). Celui-ci peut ensuite s’enflammer sous l’effet du sébum et de la bactérie qui prolifère et donner des papules (bouton rouge sans pus), des pustules (apparition du pus), voire des nodules (bosse douloureuse, sans rougeur) si l’inflammation diffuse en profondeur.

Le visage et les épaules sont les régions les plus souvent touchées par les lésions de l’acné. Les cas les plus sévères peuvent produire des inflammations des follicules pilosébacés sur le dos, les bras, les jambes ou les fesses.

3-      Les différents traitements disponibles

L’acné est une affection difficile à soigner. Les traitements sont contraignants, l’amélioration est lente et les récidives possibles.

Il existe plusieurs traitements médicamenteux. Le choix est fonction du  type de peau et de l’importance de l’infection. Pour cela la consultation d’un dermatologue est indispensable.

Crèmes, lotions et gels peuvent être appliqués localement, sur les boutons. Ils contiennent soit de la vitamine A acide soit du peroxyde de benzoyle qui diminuent la sécrétion de sébum et jouent un rôle anti-inflammatoire localement.

Des antibiotiques peuvent aussi être prescrits par les dermatologues. Ils sont à prendre par voie orale sur une durée maximale de six semaines.

Un traitement hormonal, par œstrogène et progestérone, peut permettre de contrebalancer l’action de la testostérone qui favorise l’acné.

Plus agressif, l’isotrétinoïne (mieux connu sous le nom de Roaccutane ®) agit essentiellement sur les comédons. Ce type de traitement est particulièrement efficace mais aussi très toxique. Il est réservé aux formes graves d’acné.

 

Des traitements plus naturels existent.  Voici les plus connus…

-          La ligne de soins Akno Natura : www.aknonatura.com

Une gamme 100% naturelle avec des soins à base de Carapa Procera. Une plante récoltée en Guinée aux vertus cicatrisante, anti inflammatoire, restructurante, et hydratante.  Il est proposé un Complexe Régulateur permettant d’éliminer les rougeurs et les imperfections.

-          Le savon d’Alep : Grâce à sa composition (huile d’olive, huile de baies de laurier, eau, soude) il est toléré même par les peaux les plus sensibles. L’huile de baies de laurier a des vertues hyperémiante, antiparasitaire et apaisante sur les peaux sujettes à l’acné,

-          L’huile d’Argan (on peut trouver de l’huile bio) : riche en vitamine E, elle est reconnue pour ses propriétés nourissantes, régénérantes et restructurantes.

L’efficacité de l’huile d’Argan n’est pas prouvée scientifiquement, mais les témoignages de clients permettent de croire en son pouvoir contre l’acné.

  • Pourquoi est-elle efficace ? On suppose que l’action de l’huile d’argan sur le film hydrolipidique de la peau serait bénéfique à la diminution de l’acné. On suppose aussi qu’elle a une action cicatrisante sur les boutons d’acné.

Cela peut paraitre surprenant car il s’agit d’une huile mais en tout cas cela marche sur de nombreuses personnes !

L’huile d’Argan et le savon d’Alep  sont complémentaires. Il est conseillé de l’utiliser après le nettoyage de la peau avec le  savon d’Alep.

-          Le ghassoul ou rassoul contient de nombreux minéraux comme le magnésium, le fer, le sodium, le zinc, le phosphore et le potassium ainsi que des provitamines… autant de composants aux propriétés extrêmement bénéfiques pour la peau.
Le ghassoul possède une teneur élevée en minéraux aux propriétés hydrophiles exceptionnelles qui permettent de capturer et éliminer les impuretés. Utiliser comme masque,  il adoucit l’épiderme, réduit la sécrétion de sébum, régénère la peau en gommant les cellules mortes et l’équilibre en resserrant ses pores.

Google
Google Maps
WikipediA
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam