La Carapa Procera


   déc 05

L’eczéma

La dermatite atopique ou eczéma constitutionnel est une maladie inflammatoire chronique entrainant des démangeaisons.
Elle est  fréquente chez l’enfant et l’adulte jeune, et  est due à des facteurs héréditaires mais aussi des facteurs environnementaux encore mal compris.

L’atopie est une prédisposition génétique à sécréter des quantités élevées de substances immunitaires  les IgE en réponse à des facteurs « allergisants » de l’environnement, les allergènes ou « atopènes ». L’atopie peut s’exprimer par des manifestations respiratoires (asthme), ORL (rhinite), ophtalmologiques (conjonctivite), digestive (allergie alimentaire) et cutanées (eczéma).

La peau eczémateuse est rouge et enflée et démange. Elle présente parfois des vésicules remplies de liquide qui coulent et forment des croûtes.

L’eczéma est un problème courant, mais il n’est pas contagieux. Certaines formes d’eczéma sont héréditaires. Même si on ne peut pas guérir l’eczéma, un dermatologue peut  faire le diagnostic et préparer un plan de traitement pour gérer la maladie et maîtriser les poussées.

 

1-      Les différents types d’eczéma :

-          L’eczéma de contact : il s’agit d’une réaction à un composant ou un allergène. Il se caractérise par des rougeurs, des gonflements ou des vésicules suintantes.

-          L’eczéma séborrhéique : des plaques de peau grasses, jaunâtres, ou squameuses apparaissent. Il est très souvent localisé dans le cuir chevelu et se caractérise par des pellicules pour les adultes.

-          L’eczéma atopique : c’est la forme d’eczéma la plus courante (ex : rhume des foins). Il s’agit d’un trouble héréditaire génétique.  La réaction excessive du système immunitaire provoque parfois l’apparition de vésicules.

-          La dyshidrose touche la paume des mains, les faces latérales des doigts et la plante des pieds et se manifeste par l’apparition de vésicules et des démangeaisons.

Les causes de l’eczéma de contact

Les allergènes qui causent l’eczéma de contact sont très variés, mais les plus fréquents sont les métaux, et particulièrement le nickel. Ces allergènes peuvent également être catégorisés en divers groupes tels que les allergènes professionnels (des produits utilisés dans le milieu professionnel du sujet, particulièrement dans les métiers du bâtiment, les métiers de l’industrie, les professions de santé ou chez les coiffeurs, et qui engendrent de l’eczéma de contact), les médicaments topiques (corticoïdes, sparadrap, antiseptiques iodés…), les cosmétiques (vernis à ongle, parfums, déodorants, shampooings, teintures, conservateurs…) ou les produits vestimentaires (cuir, caoutchouc, colorants…)

 

2-      Les différents traitements :

Quelque soit le traitement médicamenteux choisi,  au préalable une visite chez un dermatologue s’impose afin de connaitre le traitement le mieux adapté au type de dermatite. Les médicaments sont à prendre sous surveillance médicale en raison des effets secondaires associés.

Les corticoïdes restent le traitement de base. Ils constituent un traitement anti-inflammatoire conçu pour calmer les démangeaisons.  En cas d’eczéma difficile et seulement après 2 ans, d’autres médicaments à appliquer localement sont aujourd’hui proposés, en particulier des immunosuppresseurs. Ils empêchent l’activation de certains globules blancs, les lymphocytes, mobilisés dans le cas de l’eczéma. Ces médicaments sont très efficaces, non seulement pour traiter les crises mais aussi pour éviter leur répétition.

Les antibiotiques : ils servent à traiter les infections secondaires de la peau qui accompagnent souvent l’eczéma. Les infections bactériennes, à staphylocoques ou à streptocoques, sont fréquentes chez les personnes souffrant d’eczéma.

Les antihistaminiques : ils peuvent être prescrits pour aider le patient à dormir et pour soulager les démangeaisons. L’histamine ne semble toutefois pas avoir un rôle important dans les démangeaisons de l’eczéma. Il faut toujours consulter un médecin avant de donner des antihistaminiques aux enfants.

La photothérapie : La plupart des photothérapies à base d’ultraviolets A (UVA), d’ultraviolets B (UVB), d’ultraviolets A et B (UVAB) et de psoralène plus les UVA (PUVA) ont eu des effets bénéfiques chez les adultes souffrant de dermatite atopique grave. Les UVAB et les PUVA semblent être les plus efficaces.

La phytothérapie : l’huile de Carapa Procera est reconnue pour ses vertus dans le traitement des problèmes de peau tel que l’eczéma : anti septique, anti inflammatoire, hydratante, cicatrisante. Un soin concentre les propriétés de cette plante, il s’agit du  Complexe Régénérateur Pso Natura.

 

Pour l’eczéma de contact, la condition indispensable à la guérison passe tout d’abord par l’éviction de l’allergène. Il faut également savoir qu’il n’y a pas de possibilité de désensibilisation.

Google
Google Maps
WikipediA
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam